viabizzuno

worldfr

world

marcello chiarenza
  …adam ! adam ! tu aurais pu me téléphoner… je n'ai pas pu ouvrir… j'ai dû entrer par la fenêtre… mais c'est plein d'eau ici !… la porte est toute gonflée. eh adam je suis là ! pourquoi est-ce que tu restes dans le noir ce soir ? et me voilà de nouveau chez toi dans ce chaos, enfin si cette maison inondée peut être appelée chaos. où est-il ? on y voit rien… où se cache-t-il ? c'est pas à toi que je parle, à coup sûr tu dors encore et tu rêves de moi qui suis ton rêve. où es-tu ? je le demande à l'interrupteur qui ce soir a décidé de se cacher dans le noir. mais te rends-tu compte, mon cher enfant, qu'un geste suffit ? il suffit qu'un doigt appuie sur une touche et ta main, adam, devient la main de dieu… clic clac. adam ! ne trouves-tu pas cela merveilleux ? quand tu le trouves ?! non pas dieu, la touche. pour l'instant je suis encore dans le noir, avec les mains qui frôlent le mur… mais qu'est-ce qu'il est long ce mur, quand tu cherches l'interrupteur?! je sais qu'il est là, à droite ou à gauche de la porte… mais je ne trouve pas la porte… emportée par le courant probablement… avec les pieds dans l'eau, c'est dangereux… lumière ! grâce à dieu, le courant est revenu… extrait du 'rêve d'adam', pièce de marcello chiarenza

scroll

mouse

HTML 4.01 Valid CSS Page loaded in: 3.073 - Powered by Simplit CMS